Les forêts de Belgique

Les forêts de Belgique en quelques chiffres

La forêt belge occupe aujourd’hui 23% du territoire national soit un peu plus de 700.000 ha. La surface forestière belge est répartie sur les trois régions du pays : 78,9% en Wallonie, 20,7% en Région flamande, 0,3% en Région de Bruxelles-Capitale.

En 150 ans, la couverture forestière a augmenté de 25%.

55% de la surface forestière belge appartient aux propriétaires particuliers. Avec une surface moyenne de 2,5 ha par propriétaire et plus de 100.000 propriétaires, la forêt privée se caractérise par un morcellement relativement important et une grande diversité de propriétaires.

Les 45% restant font partie du domaine public. Il s’agit des forêts domaniales appartenant aux Régions (11 %), aux communes (28 %) et provinces, centres publics d’aide sociale, fabriques d’église (3 %).

Répartition des espèces en forêts belges

Les espèces en forêts belges se répartissent comme suit:

  • 47% de feuillus
  • 41% de résineux
  • 12% de surface non-productive (voiries, landes, étangs, coupes-feu…)
  • Feuillus
  • Résineux
  • Surfaces non-productives

Conservation de la nature

En Belgique, le réseau européen Natura 2000 couvre 221.000 ha en Wallonie et 136.000 ha en Flandre, soit un total de 384.500 ha ou 13 % du territoire national.
Des réserves intégrales ou gérées sont disséminées à travers le pays. En Région wallonne, ces réserves couvrent environ 10.000 ha.

Certification forestière

PEFC - promouvoir la gestion durable de la forêt

La SRFB soutient la certification PEFC, le système de certification le plus répandu au monde (307.000.000 ha en 2019), soit 60 % de la surface certifiée mondiale. En Wallonie, elle couvre 54% de la surface forestière (soit 300.000 ha) et 473 entreprises belges ont d’ores et déjà fait certifier leur chaîne de contrôle par le PEFC (juin 2019). Le FSC est également présent et couvre 25.000 ha en Région flamande.

Forêt et CO2

La forêt belge stocke environ 480 millions de tonnes équivalent CO2 (biomasse ligneuse, litière, bois mort et couche superficielle du sol). En outre, par le prélèvement de bois et son emploi de longue durée, la forêt compense l’émission annuelle de CO2 de 800.000 voitures !
Mais l’attrait le plus important du bois en matière de CO2 est en réalité la substitution. Le bois utilisé dans la construction, l’ameublement, … vient se substituer aux produits, tels le PVC, le béton ou l’aluminium nettement plus « énergivores » en termes de production. Il en est de même pour le bois énergie qui vient remplacer les énergies fossiles.

You are donating to : Devenir membre

How much would you like to donate?
$10 $20 $30
Would you like to make regular donations? I would like to make donation(s)
How many times would you like this to recur? (including this payment) *
Name *
Last Name *
Email *
Phone
Address
Additional Note
paypalstripe
Loading...